La charte du voyageur responsable

Respect, le maître mot du voyageur responsable

Toute action de l’Homme possède un impact sur son environnement direct. Voyager, surtout quand il s’agit de voyager loin, a des conséquences dont les opérateurs de voyage et les voyageurs eux-mêmes prennent conscience petit à petit

Les bonnes pratiques décrites ci-après donnent quelques conseils simples pour une visite du pays dans le respect des Hommes et de leur environnement naturel. Inspirez-vous de ces conseils et faîtes que votre voyage soit aussi bénéfique pour vous que pour les habitants du pays que vous visitez !!!

Avant le départ : S’informer et s’équiper

Pour respecter, il faut d’abord connaître !

•    Lisez tout ce que vous pouvez trouver sur le pays de votre choix ; en plus de vous mettre en appétit, cet exercice vous permettra de vous préparer à une découverte bien plus en profondeur du pays

•    Informez-vous autant que possible des coutumes, religions et centres d’intérêts de votre pays de destination : existe-t-il des interdits, quelles sont les habitudes culinaires, existe-t-il des codes sociaux particuliers,…

•    Apprenez quelques mots, juste histoire de pouvoir saluer et remercier la population locale

•    Munissez-vous de vêtements confortables mais corrects et adaptés à chaque situation

•    Equipez-vous « vert » : piles d’appareil photo rechargeables, sac de course en tissu  au fond du sac à dos, gourde thermos, lampe de poche solaire ou manuelle, … Un pantalon long, une chemise en tissu un peu épais et une paire de socquettes sont les meilleurs remparts contre les piqûres de moustique et limitent grandement l’utilisation des produits anti-moustiques

Pas de stress, vous ne connaitrez pas tout à l’arrivée et heureusement ! Votre guide, si vous en avez un, saura vous accompagner dans vos premiers pas et son rôle est d’être là pour répondre à toutes vos questions sur ce qui peut et ce qui ne peut pas se faire ! Si vous voyagez seul(s), une attitude humble et un sourire permettent d’excuser tous les impairs du voyageur débutant !

Attention au respect de la réglementation, les touristes sont soumis à la législation du pays qui les reçoit et seront responsables devant la loi en cas d’infraction ! 

Vous pouvez vous informer en consultant le résumé de la règlementation en vigueur dans les parcs et réserves.

Sur place : observer, demander, profiter mais respecter et partager!

•    Entrer en contact avec la population locale en respectant lson rythme de vie et ses coutumes : soyez souriants et respectueux

Ne prenez pas de photos de la population locale sans autorisation. N’entrez pas dans l’intimité des gens sans y avoir été invité ou sans en avoir fait la demande polie (en espagnol, on dit « permiso » avant de passer le seuil d’une maison qui n’est pas la sienne)
Face à une situation que vous ne comprenez ou ne maîtrisez pas, ne vous énervez pas, ne criez pas mais adoptez une position respectueuse et vigilante
En toute circonstance, restez courtois, poli et souriant et essayez de ne jamais perdre votre sens de l'humour
Ne donnez jamais d'argent ou de matériel aux enfants, préférez en parler aux parents ou instituteurs
Soyez conscients de la valeur des choses et du taux de change lorsque vous achetez ou négociez

 
•    Observer la nature, les animaux, les vieilles pierres en respectant leur environnement et/ou leurs habitudes : soyez discrets et respectueux

Face aux animaux, aux plantes, aux vieilles pierres, pour votre sécurité comme pour la leur, caressez des yeux plutôt que des mains
Ne nourrissez pas les animaux sauvages car cela modifie leur comportement et peut les rendre agressifs
Dans les parcs et les forêts, ne cueillez pas les fleurs, ne piétinez pas les pelouses, restez sur les sentiers destinés à la découverte du lieu

•    Imprégnez - vous de la culture :

Goûtez tout (sauf les animaux protégés sans autorisation!), offrez-vous une soirée au théâtre, une entrée au musée, une excursion dans le monde rural communautaire, une incursion dans les réserves indigènes, allez danser la salsa dans un des nombreux thés dansants, participez à un « tope » ou défilé de cheval ou à une « mascarada », défilé de masques géants typiques de la région, assistez à un rodéo traditionnel  

•    Consommez local pour de meilleures retombées économiques dans les sites que vous visitez:

Profitez des spécialités culinaires, de l´artisanat, entrez dans les petits restaurants locaux et dans les petites boutiques
Choisissez des activités offertes par des entreprises locales ou des réseaux de tourisme rural
N’ hésitez pas à visiter les marchés (feria) ou les petites boutiques locales (pulperia) pour vos courses alimentaires
Achetez des produits d’origine locale (les produits importés se reconnaissent au Costa Rica par une étiquette blanche de traduction à l’espagnol des caractéristiques du produit)
Dans les petites boutiques, payez en monnaie locale plutôt qu’en dollars

Laissez le minimum de traces de votre passage en limitant et en triant vos déchets :
Appliquez la règle des 3 R !
Réduisez au maximum la quantité de déchets que vous produisez. Groupez-vous pour acheter de l’eau en bouteille de 5 litres et remplissez vos gourdes. Partagez petits gâteaux et frais de taxi ! Vous faîtes plaisir à votre porte-monnaie et en même temps limitez votre impact environnemental
Réutilisez vos petites bouteilles en les remplissant aux bonbonnes en libre service dans nombre de lieux publics
Recyclez ou faîtes en sorte que vos déchets puissent être recyclés en veillant à leur séparation du tout-venant. La loi costaricienne impose la séparation et la gestion intégrée des déchets. Demandez conseil à votre guide ou aux établissements que vous visitez, les politiques de gestion des déchets sont différentes d’un lieu à l’autre

•    Participez aux politiques d’économie d’eau et d’énergie du pays :
Pour autant qu´il puisse pleuvoir abondamment plusieurs heures d´affilée, l´eau qui sort des robinets est la majorité du temps potable et donc traitée et coûteuse. Soyez économes ! La région du Guanacaste comme la Vallée Centrale souffrent régulièrement de problèmes d´alimentation en eau
Les sources d’énergie au Costa Rica sont majoritairement renouvelables. Pour autant, l’augmentation constante de la demande énergétique qui oblige à détourner des cours d’eau, créer des barrages et modifier les paysages, n’est pas sans conséquences sur l’environnement naturel et social du pays. Là encore soyez responsable(s) : ne laissez pas les lumières allumées quand vous quittez votre chambre, fermez les portes et fenêtres si vous utilisez l’air conditionné  

•    Limitez et compensez vos émissions de gaz à effet de serre:
Le Costa Rica s´est fixé l´objectif d´être le premier pays neutre de carbone à l´horizon 2021. La plus grande partie des émissions produites lors de votre voyage est liée au transport aérien cependant votre séjour sur place sera aussi source d’émission (déplacements, logement, alimentation)
Pendant votre séjour, si vous conduisez, adoptez une conduite souple et tranquille
Limitez au maximum l’utilisation de la climatisation, suivez les conseils d’économie d’énergie
Compensez les émissions de gaz à effet de serre produits par votre voyage en souscrivant à l’un des programmes de lutte contre le changement climatique et participez ainsi à la reforestation sur nos territoires. Nous pouvons le faire en votre nom en vous inscrivant au programme VCC (Voyageur avec Conscience Climatique) de CANAECO,

•    Participez au maintien des sites protégés :
Payer les droits d’entrée aux sites protégés ouverts au tourisme permet de financer leur maintien, leur entretien et le paiement d´un salaire décent au personnel qui en a la charge
Renseignez-vous sur les réglementations en vigueur et les éventuels quotas de visiteurs et respectez-les

N'hésitez pas à nous signaler des comportements qui vous semblent peu compatibles avec la protection de la faune et de la flore

De retour chez vous : respecter et partager toujours !

Après avoir passé un séjour, souhaitons-le, formidable! L’heure est au retour…

•    Ramenez des petits cadeaux typiques et fabriqués sur place: une bonne confiture de goyave, une figurine en bois, un paquet de café, un livre de recettes, une poterie chorotega, une calebasse sculptée … Attention aux objets de valeur patrimoniale et aux interdictions d’extraction de plantes et animaux. Le transport et l’exportation de ces objets sont très réglementés !

•    Avant de prendre l’avion, prenez le temps de nous faire connaître votre opinion, informez-nous de ce qui vous a plu et de ce qui vous a choqué. Reportez tout manquement à la bienséance et à la législation en vigueur à votre guide, à nos services ou dénoncez-le directement auprès des instances publiques concernées

•    Remmenez autant que possible : vos médicaments inutilisés et leurs emballages ou contenants, vos piles usagées car ces produits n’ont pas de débouchés de recyclage au Costa Rica

•    Si vous avez promis d’envoyer des photos à votre famille d’accueil ou à l’école visitée : faîtes-le dès votre retour avant que la vie quotidienne ne reprenne le dessus ! Les promesses non tenues déchirent les cœurs de ceux qui restent

•    Transmettez tout le bon de votre séjour à vos amis, à votre famille en les invitant à venir visiter nos beaux pays

•    Restez en contact avec une personne rencontrée lors de votre séjour, aidez une association œuvrant pour l’amélioration des conditions de vie des habitants du pays ou, même, revenez vous-même(s) nous rendre visite en Amérique Centrale!

Products access

Calendar

Weather